Accueil de jour départemental pour les femmes victimes de violence

Depuis 2015, l’Étincelle est un dispositif départemental dédié aux femmes victimes de violence, implanté sur le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines, et situé dans les locaux du CHRS L’Équinoxe.
Lieu d’accueil, d’écoute et d’orientation, l’Étincelle est en accès libre, gratuit et confidentiel.
Cette année,  l’Étincelle a acquis et met en service une structure mobile permettant ainsi de déployer le dispositif dans tous les territoires du département des Yvelines.
Ces itinérances se feront au rythme de 4 demi-journées par semaine, à partir de juin 2022. Un travailleur social, formé et spécialisé dans les violences faites aux femmes, assurera ces moments d’écoute, d’aide et d’orientation. Une psychologue interviendra également selon les besoins, permettant ainsi de renforcer l’offre d’écoute et d’orientation vers des services adaptés des femmes victimes de violence.

De nouvelles mesures pour encadrer le démarchage téléphonique

Depuis le 1er mars 2023 un nouveau décret à été mis en place pour que le démarchage téléphonique soit limité en semaine et sur des plages horaires définies.

L’objectif : protéger la vie privée des consommateurs et mettre fin au démarchage téléphonique abusif à toute heure.

Le démarchage téléphonique limité en semaine

Le démarchage téléphonique des consommateurs sera autorisé uniquement du lundi au vendredi, de 10 heures à 13 heures et de 14 heures à 20 heures. Il sera interdit le samedi, le dimanche et les jours fériés.

Cet encadrement s’appliquera aussi bien aux personnes non-inscrites sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique Bloctel qu’à celles inscrites, mais sollicitées dans le cadre d’un contrat en cours.

En revanche, si le consommateur a donné son consentement préalable pour être appelé, le décret ne s’applique pas et il pourra être sollicité en dehors de ces jours et de ces plages horaires.

Protéger les consommateurs des sur-sollicitations

Les consommateurs ne pourront pas être sollicités plus de quatre fois par mois (30 jours calendaires) par voie téléphonique à des fins de prospection par le même professionnel ou par une personne agissant pour son compte.

Enfin, si le consommateur refuse ce démarchage lors de la conversation, il ne pourra pas être recontacté avant l’expiration d’une période de soixante jours calendaires révolus à compter de ce refus.

La violation de ces règles est sanctionnée de l’amende administrative prévue à l’article L. 242-16 du code de la consommation (75 000 euros d’amende pour une personne physique et 375 000 euros pour une personne morale).

Ce nouveau dispositif vient renforcer les règles de protection de la vie privée des consommateurs tout en ne menaçant pas les emplois dans les centres d’appels en France.

Le saviez-vous ?

Rambouillet Territoires peut financer, à hauteur de 30 % et dans la limite d’un plafond de 700 €, l’acquisition de votre récupérateur d’eau de pluie.
➡ Infos et conditions : https://bit.ly/3r5CpPM

L’équipement doit être d’un montant supérieur à 150 € HT pour être éligible à la subvention.

Comment bénéficier d’une aide ?

La communauté d’agglomération a établi un document de demande de subvention.

Le propriétaire qui désire installer un récupérateur d’eau de pluie doit porter à la connaissance de l’intercommunalité les éléments relatifs au lieu d’implantation de son équipement, au contenu de son projet, aux caractéristiques de l’installation : taille, hauteur, longueur, largeur et volume, qui permettent d’apprécier l’importance du projet. Rambouillet Territoires subventionne les dispositifs ayant un caractère définitif. Elle porte également un intérêt particulier au système de pompe mis en place, à l’utilisation de l’énergie solaire, aux conditions de raccordement aux gouttières de l’habitation et à l’usage qui sera fait des eaux récupérées.

La demande de subvention devra être effectuée dans l’année suivant l’acquisition du matériel concerné.

Le dossier est instruit par un technicien de la communauté d’agglomération. Celui-ci peut se rendre sur le site pour prendre des photos qui compléteront le dossier.

Le dossier, une fois complet, est étudié par la commission GEMAPI qui émet un avis au regard du respect des critères définis par délibération. Enfin, le Conseil communautaire statue sur l’attribution de la subvention.

Achat d’un véhicule : comment fonctionne le bonus écologique ?

Depuis le 1er janvier 2023, le bonus écologique pour l’acquisition d’un véhicule neuf est réservé aux voitures particulières électriques dont le coût d’acquisition est inférieur à 47 000 € et la masse inférieure à 2,4 tonnes, aux camionnettes électriques, aux 2 ou 3 roues et quadricycles à moteur électrique et aux vélos avec ou sans assistance électrique.

Le montant d’aide peut s’élever jusqu’à 5 000 € pour l’acquisition d’une voiture et 6 000 € pour une camionnette. Ces montants d’aide sont majorés de 2 000 € pour les ménages dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur ou égal à 14 089 €, soit une aide maximale de 7 000 € pour l’acquisition d’une voiture et 8 000 € pour une camionnette.

Qu’est-ce que le bonus écologique ?

Le « bonus écologique » est une aide à l’achat, qui favorise les véhicules neufs ou d’occasion n’émettant pas de CO2. L’information sur les émissions CO2 se trouve sur l’étiquette énergie du véhicule.

Qui peut bénéficier du bonus écologique ?

Pour demander le bonus écologique, vous devez respecter les conditions suivantes :

  • être une personne personne physique majeure justifiant d’un domicile en France ou une personne morale justifiant d’un établissement en France ou une administration de l’État
  • acheter, ou louer dans le cadre d’un contrat d’une durée supérieure ou égale à deux ans, un véhicule automobile terrestre à moteur.

À savoir

Le véhicule peut être une voiture électrique, une camionnette électrique, un 2 ou 3 roues ou quadricycles à moteur électrique, ou un vélo avec ou sans assistance électrique. Notez que vous pouvez aussi bénéficier du bonus écologique pour l’achat d’un véhicule électrique d’occasion (voiture ou camionnette).

Source : www.economie.gouv.fr/particuliers

« Je protège mon enfant » : une campagne de sensibilisation dédiée à la parentalité numérique

96 % des enfants possèdent ou utilisent au moins un équipement numérique, en 2023 en France, avec un risque réel de surexposition. Ils y passent en moyenne 1 h 19 par jour en semaine, et 2 h 07 les jours de week-end.

C’est dans ce contexte, et à l’occasion du 20e anniversaire du Safer internet day (ou journée de l’Internet plus sûr) qu’est lancée une campagne nationale de sensibilisation et de prévention à l’attention des parents.

Une plateforme dédiée pour informer les parents

La campagne de communication vise à faire connaître “jeprotegemonenfant.gouv.fr ” un site web simple et pratique qui centralise toutes les informations dont les parents ont besoin pour mieux accompagner leurs enfants face aux écrans.

Cette plateforme, fruit de l’action commune des pouvoirs publics, d’associations familiales de soutien à la parentalité, de protection de l’enfance et d’entreprises du numérique, propose des outils et permet de répondre à des questions concrètes comme « Comment installer et configurer le contrôle parental sur vos appareils et consoles ? », « Comment paramétrer le filtrage de certains contenus sur les réseaux sociaux ? » ou encore « Comment activer un outil de limitation de temps d’écran ? ».

Rdv sur le site “jeprotegemonenfant.gouv.fr” pour en savoir plus.

Rambouillet – Conférence sur le thème de l’alimentation et le vieillissement

Bonjour à tous,

Nous organisons le samedi matin 25 Mars 2023, une conférence sur le thème de l’alimentation et le vieillissement animée par une diététicienne et une orthophoniste de Silver Fourchette.

Cette conférence est gratuite et à destination des aidants et des aidés, elle aura lieu au Centre d’Accueil de Jour Le Catalpa de 10h30 à 12h30.

Bien cordialement

Allô Autonomie

Madame, Monsieur,
 Après une première phase de déploiement, Allô Autonomie se pérennise en devenant le numéro unique des Pôles Autonomie Territoriaux (PAT) Centre-Yvelines et Sud Yvelines du Territoire d’Action Départementale Terres d’Yvelines. La ligne locale du PAT restera active tout au long de l’année afin de rediriger les personnes vers Allô Autonomie. Cette évolution s’inscrit dans la volonté continue du Département d’apporter aux Yvelinois plus d’écoute et une meilleure orientation.

 

Covoiturage : une prime de 100 euros pour les primo-conducteurs en 2023

Afin d’encourager le covoiturage, levier indispensable à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le Gouvernement vient de lancer le Plan national « covoiturage du quotidien ». Destiné à favoriser le covoiturage pour les trajets domicile-travail, ce plan prévoit une prime de 100 € pour les conducteurs qui se lancent dans le covoiturage courte distance dès le 1er  janvier 2023.

Ce nouveau Plan national « covoiturage du quotidien » (2023-2027) vise à atteindre trois millions de trajets par jour à l’horizon 2027 contre 900 000 actuellement. Il prévoit différentes aides aux particuliers et aux collectivités territoriales.

Prime de 100 € au 1er janvier 2023 pour les primo-conducteurs

À partir du 1er janvier 2023, les conducteurs qui se lancent dans le covoiturage courte-distance recevront une prime de 100 €, via la plateforme de covoi­turage sur laquelle les trajets ont été réalisés, sous la forme d’un versement progressif :

  • un premier versement de 25 € effectué au plus tard 3 mois après le premier trajet de covoiturage ;
  • un second versement de 75 € effectué au plus tard 3 mois après la réalisation du 10 trajet de covoiturage.

La prime « covoiturage » est versée sous forme monétaire ou de bons d’achat pour des produits de consommation courante. 

Pour bénéficier de la prime, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • Avoir le permis de conduire ;
  • Effectuer un premier trajet en covoiturage en tant que conducteur en 2023, puis 9 autres trajets dans les 3 mois suivants ;
  • La distance du trajet réalisé en France ne doit pas être supérieure à 80 km.
  • Les trajets sont effectués en utilisant un opérateur de covoiturage éligible.
  • Attention : Si vous avez bénéficié de chèques carburant ou de cartes cadeaux dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) chez les opérateurs Blablacar, Klaxit et Karos dans les 3 dernières années, vous n’êtes pas éligible.

Liste* des opérateurs de covoiturage éligibles au dispositif

Un certain nombre de plateformes de covoiturage ont d’ores et déjà indiqué mettre en œuvre la prime covoiturage au 1er janvier 2023 :

  • BlaBlaCar Daily
  • Coopgo
  • Ecov
  • La roue verte
  • Mobicoop
  • Karos
  • Klaxit
  • Ynstant

*Liste mise à jour dès l’entrée du dispositif en vigueur

À savoir : Le covoiturage est un moyen efficace pour réduire les émissions de gaz à effets de serre, il permet en effet d’économiser 6 kg de CO² par trajet. On estime actuellement à 3 % la part du covoiturage dans les déplacements domicile-travail.

Le Plan national « covoiturage du quotidien » (2023-2027) sera doté d’un budget de 150 millions d’euros.

Plus d’infos sur : https://www.service-public.fr/particuliers

Journée Défense et Citoyenneté

Mesdames, Messieurs,

Je vous prie de bien vouloir trouver, ci-joint, un document créé par nos services pour répondre à la demande exprimée.

Il s’agit d’un texte simple et clair indiquant les différentes étapes et leur délai, du recensement à la JDC.

CSNJ V Infos usagers mairies pour diffusion.docx

 

Journée Défense et Citoyenneté (JDC)

Tous les jeunes de nationalité Française, filles et garçons âgés de 16 ans, doivent se faire recenser à la Mairie de leur domicile. Cette obligation légale est à effectuer dans les 3 mois qui suivent votre 16ème anniversaire. A cette occasion, les jeunes seront inscrits d’office sur les listes électorales. Pour cela, vous devez vous munir des pièces suivantes :

  • Carte nationale d’identité
  • Livret de famille des parents
  • Justificatif de domicile (facture EDF/GDF, téléphone)

Une attestation de recensement vous sera ensuite remise. Cette attestation ou sa photocopie est indispensable pour être convoqué (e) à la Journée Défense et Citoyenneté, mais également pour s’inscrire aux différents examens et concours soumis au contrôle de l’autorité publique. Elle sera demandée pour l’inscription scolaire de tous les élèves âgés de 16 ans, que ce soit au collège ou dans les lycées.

Important ! Vous avez plus de 16 ans et vous n’êtes pas recensé, régularisez rapidement votre situation à la mairie de votre domicile. Votre demande sera prise en compte.

-Pour toute demande veuillez n’utiliser que l’adresse suivante:

dsn-esnidf-csn-versailles.jdc.fct@intradef.gouv.fr

-Pour toute autre information concernant la JDC, vous pouvez consulter le site : http://www.defense.gouv.fr/jdc

Téléphone de contact : 09 70 84 51 51 (nouveau)

Horaires de l’accueil téléphonique:

  • lundi au jeudi de 9h00 à 11h45 et de 13h30 à 16h00
  • Vendredi de 9h00 à 11h45 et de 13h00 à 15h30.
  • Le volume horaire de la JDC sera réduit à 3h30 et 2 JDC pourront ainsi  être effectuées sur une journée. Cette JDC réduite est centrée sur les messages défense de la JDC actuelle et le test de compréhension des fondamentaux de la langue française est également maintenu. Les autres modules de la JDC seront mis à disposition des appelés de manière dématérialisée via youtube. Les appelés en seront informés lors leur participation.

Retour accueil