Le livre sur Longvilliers est disponible en Mairie

RAPPEL

 Le livre sur Longvilliers est disponible en Mairie

Cet ouvrage, très illustré, réunit les nombreux articles publiés au cours des années dans les bulletins VIVRE À LONGVILLIERS. Il évoque l’histoire, le patrimoine et la vie de notre village.

Un exemplaire est offert à chaque famille de la commune.

Les personnes ne l’ayant pas encore retiré sont invitées à passer en Mairie, où il leur sera remis gratuitement.

Les exemplaires supplémentaires sont disponibles au prix de 15 €.

 

Drones

Depuis le début du confinement, nous n’avons plus d’avions dans le ciel mais des drones.
Ci-dessous, les 10 principes pour être en conformité avec la loi.

Plus d’infos : Cliquez ici

Bruits, nuisances et brûlages

Bruits de voisinage : la législation vous protège

Bruits, nuisances et brûlages

Les travaux momentanés de rénovation, de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l’aide d’outils ou d’appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage tels que tondeuses à gazon, bétonnières, tronçonneuses, perceuses, raboteuses ou scies mécaniques ne peuvent être effectués que :

Dans le département des Yvelines, le brûlage des déchets verts est interdit par arrêté préfectoral n°80-572 du 2 juillet 1980.
Les déchets biodégradables de jardin ou de parc (c’est-à-dire des déchets qui se décomposent au fil du temps), appelés déchets verts, sont :
– l’herbe après tonte de pelouse,
– les feuilles mortes,
– les résidus d’élagage,
– les résidus de taille de haies et arbustes,
– les résidus de débroussaillage,
– les épluchures de fruits et légumes.

Que faire de ses déchets verts ?
Il est possible :
– de déposer les déchets verts dans les déchetteries.
– ou de les utiliser en paillage ou en compost individuel.
L’utilisation d’un incinérateur de jardin pour brûler des déchets verts est interdite.

Arbres et Haies

On consultera avec profit le site service-public.fr :
Modèle : Demander à son voisin de couper ses arbres

Articles du Code civil : articles 653 à 673

Vous pouvez faire pousser des arbres et plantations librement dans votre jardin. Toutefois, certaines règles de distance sont à respecter à proximité de la propriété de votre voisin. L’entretien des plantations mitoyennes ou situées en limite de propriété ainsi que la cueillette des fruits de vos plantations répondent également à une réglementation précise.

Règles de plantations des arbres et haies :

Règles générales
Si vous souhaitez planter un arbre en limite de propriété et qu’aucune règle spécifique ne s’applique localement, les distances à respecter par rapport au terrain voisin varient selon la hauteur de votre plantation.

Règles de distance à respecter par rapport à la limite de propriété selon la hauteur de la plantation

Hauteur de la plantation Distance minimum à respecter en limite de propriété
Inférieure ou égale à 2 mètres 0,5 mètre
Supérieure à 2 mètres 2 mètres

 Mode de calcul :
La distance est mesurée à partir du milieu du tronc de l’arbre.

La hauteur de la plantation est mesurée depuis le sol jusqu’à la cime de l’arbre.

À noter :
Si vous ne connaissez pas les limites exactes qui séparent votre terrain de celui de votre voisin, il peut être utile de faire réaliser un bornage de terrain.

Sanction
Si les plantations de votre voisin ne respectent pas les distances légales, vous pouvez exiger qu’elles soient arrachées ou réduites à la hauteur légale, à moins que les plantations existent depuis au moins 30 ans.

Vous pouvez lui adresser un courrier en recommandé avec accusé de réception.

Plantations mitoyennes
Si vous êtes copropriétaire avec votre voisin d’une plantation mitoyenne (haie ou arbre) chacun peut la détruire jusqu’à la limite de sa propriété, à charge de construire un mur sur cette limite.

Branchages
La coupe des branches des arbres, arbustes et arbrisseaux appartenant au voisin et qui avancent sur votre propriété relève de sa responsabilité.

Vous pouvez contraindre votre voisin à couper les branches de son arbre si elles avancent sur votre propriété, mais vous n’avez pas le droit de les couper vous-même. Pour obtenir gain de cause, il faut saisir tribunal d’instance.

 À savoir :
Si ce sont des racines, des ronces ou des brindilles qui empiètent sur votre propriété, vous pouvez librement les couper. La taille doit se faire à la limite de votre propriété.

Plantation mitoyenne
Les produits des plantations mitoyennes (fruits, fleurs…) appartiennent pour moitié à chacun des copropriétaires.

Leur cueillette doit être faite à frais communs quelle que soit sa cause :
– naturelle (les fruits tombent tout seuls),
– chute provoquée (par secousse par exemple),
ou cueillette directe.

Plantation appartenant au voisin
Vous n’avez pas le droit de cueillir les fruits et les fleurs d’un arbre du voisin qui débordent sur votre propriété.

En revanche vous pouvez ramasser librement ceux qui tombent naturellement sur votre propriété.

Obligation d’élagage des arbres empiétant sur le domaine public

En application de l’article D. 161-24 du code rural, les branches et racines des arbres qui avancent sur l’emprise des chemins ruraux doivent être coupées, à la diligence des propriétaires ou exploitants, dans des conditions qui sauvegardent la sûreté et la commodité du passage ainsi que la conservation du chemin.
Face à un propriétaire récalcitrant, un maire peut, en application de l’article D. 161-24 du code rural relatif à la conservation des chemins ruraux, ordonner, après une mise en demeure infructueuse, l’exécution des travaux d’élagage par les services techniques de la commune, aux frais du propriétaire.

Plan de restauration du bassin versant de la Drouette, la Guesle, la Guéville et ses affluents syndicat mixte des 3 rivières

L’enquête publique relative au plan de restauration du bassin versant de la Drouette, la Guesle, la Guéville et ses affluents syndicat mixte des 3 rivières (S.M.3.R) se tiendra du mercredi 16 septembre 2020 à 8 heures 30 au samedi 17 octobre 2020 inclus, à 12 heures.

Cette étape importante du projet vise à recueillir les observations du public.

Vous avez la possibilité de consulter en ligne le dossier d’enquête et de déposer votre observation sur ce projet.

Pour cette enquête publique, Monsieur Bruno FOUCHER a été désigné commissaire enquêteur. 

Plus d’infos : Cliquez ici

Micro Ferme des Lilas

Implantation d’une micro-ferme à vision permaculturelle en Haute Vallée de Chevreuse, sur la commune de Longvilliers.
La micro-ferme au lieu-dit “Les Lilas” se veut être le lieu d’expérimentations et d’activités -innovant- avec une vision permaculturelle collective et créative, associant paysans, artistes et artisans, et toute personne œuvrant pour un avenir durable. Ouverte aux multiples acteurs et échelles d’actions, au niveau local, régional et international, elle a pour vocation de diffuser idées et savoir-faire d’ici et d’ailleurs dans une démarche humaine et écologiquement soutenable.

Plus d’infos : ⇓

https://metzli5.wixsite.com/microfermedeslilas

https://www.facebook.com/Micro-ferme-des-Lilas-432979230118412