Information de la Direction départementale des Finances publiques des Yvelines sur la campagne déclarative des revenus 2021

Campagne déclarative des revenus 2021

La direction départementale des Finances publiques des Yvelines vous informe que ses capacités d’accueil à distance des usagers par téléphone et par messagerie sécurisée sont renforcées.

Cette campagne s’inscrit en effet, cette année encore, dans un contexte particulier, avec une situation sanitaire susceptible d’évoluer ces prochaines semaines.

Le numéro national numéro d’assistance des particuliers, 0809 401 401, est accessible du lundi au vendredi de 8h30 à 19h, hors jours fériés.

Pour toutes les situations qui nécessitent l’accompagnement d’un agent des Finances publiques, il est possible à l’usager de prendre un rendez-vous (RDV) téléphonique, ou à défaut, physique à partir de son espace particulier sous www.impots.gouv.fr.  La prise de RDV peut également être effectuée par des tiers pour le compte de l’usager, directement sous www.impots.gouv.fr, rubrique “contacts” disponible en bas de la  page d’accueil du site,  sans entrer dans l’espace personnel confidentiel de ce dernier.

Pour la deuxième année consécutive, la déclaration automatique est mise en place en permettant à l’usager, si possible, de ne plus déposer sa déclaration, dès lors que l’administration dispose de toutes les informations nécessaires à la taxation de ses revenus.

Elle est proposée aux foyers fiscaux qui ont été imposés, l’an dernier, uniquement sur des revenus préremplis par l’administration. Par ailleurs, pour la première fois, les naissances qui ont été déclarées au préalable dans l’espace « Gérer mon prélèvement à la source »  avant fin février 2021 sont intégrées dans la déclaration automatique.

Si l’usager est éligible à la déclaration automatique, il doit bien vérifier les informations que l’administration porte à sa connaissance :

  • si toutes les informations sont correctes et complètes, il n’a rien d’autre à faire et ne doit pas déposer de déclaration 2042 auprès de son centre des Finances publiques. Sa déclaration de revenus sera automatiquement validée.
  • si certains éléments doivent être complétés ou modifiés (adresse, situation de famille, montant des revenus et charges, dépenses éligibles à réduction / crédit d’impôt, …), il doit alors remplir et signer sa déclaration de revenus comme habituellement.

Vous trouverez ci-après les liens vers les principales informations en ligne sur le site  www.impots.gouv.fr .

Liens :

Informations et nouveautés 2021 : https://www.impots.gouv.fr/portail/www2/minisite/declaration/je-declare-mes-revenus-en-ligne.html

Pas-à-pas des services en ligne : https://www.impots.gouv.fr/portail/node/12927

Tutoriels et maquette des démarches en ligne des usagers particuliershttps://www.impots.gouv.fr/portail/www2/minisite/declaration/supports.html?4

Pour un quotidien plus écologique : Fabriquer votre propre compost !

Pour un quotidien plus écologique : Fabriquer votre propre compost !

5 conseils pour mieux le réussir ….

Nos déchets organiques représentent 40 à 60 % de notre poubelle d’ordures ménagères. Bonne nouvelle, ils sont faciles à composter. Avec quelques conseils, vous êtes sûrs de réussir votre compost et de jardiner au naturel.

Quels déchets composter ?

Sans hésiter

  • Les déchets de cuisine : épluchures, marc de café, filtres en papier, pain, laitages, croûtes de fromages, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, etc. 
  • Les déchets de jardin, s’ils ne sont pas utilisés pour le paillage : tontes de gazon, feuilles, tailles de haies, fleurs fanées, etc. 
  • Certains déchets de maison : mouchoirs en papier, essuie-tout, cendres de bois, sciures, copeaux, papier journal, cartons salis (mais non souillés par des produits polluants), plantes d’intérieur, etc.

Modérément ou avec précaution

  • Les déchets très ligneux ou durs (tailles, branches, os, noyaux, trognons de chou…) : parce qu’ils se dégradent plus difficilement, ils peuvent être broyés au préalable.
  • Les mauvaises herbes : leurs graines résistent au compostage et peuvent germer. 
  • La viande : il est préférable de la placer en petits morceaux au centre du tas, hors d’atteinte des animaux. 
  • Les coquillages et les coquilles d’œufs : même s’ils ne se décomposent pas, leur usure apporte des éléments minéraux et leur structure facilite l’aération.
  • Les végétaux malades : si la plupart des germes pathogènes, concurrencés par les micro-organismes du compostage, sont éliminés, on ne peut pas garantir une hygiènisation totale et la destruction des graines. Le compost peut alors entraîner la propagation des maladies.

A ne jamais mettre dans le compost

  • Les produits synthétiques non biodégradables : verre, métaux, plastiques, tissus synthétiques, contenu des sacs d’aspirateur…
  • Les couches-culottes : elles ne sont pas entièrement biodégradables.
  • Les bois vernis ou peints : les bois de menuiserie ou de char-pente, presque toujours traités chimiquement.
  • Les produits chimiques (huile de vidange…) de façon générale. N’oubliez pas que nombre de ces déchets peuvent être recyclés. Déposez-les dans les bacs adéquats ou en déchèterie.

source : Ademe

Bornes de recharge pour véhicules électriques : la recharge devient payante !

Depuis le 1er mars, la recharge sur les bornes déployées par Rambouillet Territoires est payante.

Le temps facturé est calculé entre le début et la fin de connexion à la borne de recharge. Toute heure commencée est due.

Pour commander un badge ou découvrir les emplacements des bornes, rendez-vous sur le site Internet dédié : www.rt78-bornes.fr

    TARIFICATION
Durée de connexion Temps de connexion Coût TTC Coût total TTC
Forfait d’accès à la charge   0,50 €  
Première heure 1h 1,5 € 2 €
Deuxième heure 2h 1,5 € 3,50 €
Troisième heure 3h 1,5 € 5 €
Quatrième heure 4h 2,5 € 7,5 €
Cinquième heure 5h 2,5 € 10 €
Sixième heure 6h 2,5 € 12,5 €
Septième heure 7h 2,5 € 15 €
Au-delà, chaque heure supplémentaire   2,5 €

 

La nutrivigilance, qu’est-ce que c’est ?

C’est un dispositif qui a pour objectif d’améliorer la sécurité des consommateurs en identifiant rapidement d’éventuels effets indésirables liés à la consommation de certains aliments. Les effets indésirables peuvent être de différentes natures et présenter des niveaux de gravité variables, de la simple démangeaison à des pathologies sévères comme des pancréatites ou des troubles cardiaques, en passant par des maux de tête ou de ventre par exemple.

Quels sont les aliments couverts / concernés par la nutrivigilance ?

Les compléments alimentaires, les boissons dites énergisantes, etc.

plus d’infos : https://www.anses.fr/fr/content/tout-savoir-sur-le-dispositif-de-nutrivigilance

Source : Anses

Majoration du risque d’accidents domestiques dans l’actuel contexte de confinement: Restez chez vous en sécurité.

L’indispensable confinement en cours favorise la survenue d’accidents domestiques, impliquant en particulier les enfants. Des mesures simples peuvent permettre d’en éviter beaucoup et ainsi de vous protéger, de protéger les enfants et aussi de protéger les autres en limitant les déplacements chez le médecin, aux urgences ou les appels au SAMU dans le contexte actuel d’épidémie.

Quelques conseils simples:

  • Rangez vos produits ménagers ou professionnels dans un placard fermé ou en hauteur.
  • Placez les flacons de solutions hydro-alcooliques hors de portée des jeunes enfants après leur utilisation.
  • Rangez tous les médicaments en hauteur ou dans une armoire à pharmacie fermée.
  • Ne transvasez pas de produits en dehors de leur récipient d’origine.
  • Ne mélangez pas les produits entre eux, surtout s’ils contiennent de la javel.
  • Portez des protections adaptées (notamment des yeux) si vous fabriquez/utilisez des produits.
  • Surveillez vos jeunes enfants pour qu’ils n’ingèrent pas des objets (piles bouton, billes métalliques ou billes /perles d’eau).

Les centres antipoison donnent des téléconsultations médicales gratuites, en urgence, 24h/24.

Pour toute situation liée à un toxique, prenez avis et conseil auprès d’un centre antipoison avant de consulter un médecin ou de vous rendre aux urgences. N’appelez le SAMU en faisant le 15 qu’en cas de détresse vitale

Communiqué des centres antipoison sur les risques d’accidents domestiques en période de confinement

Des médecins assurent une assistance permanente téléphonique gratuite (hormis le coût de l’appel).
24 heures sur 24 – 7 jours sur 7

Centres Antipoison et de Toxicovigilance
ANGERS 02 41 48 21 21
BORDEAUX 05 56 96 40 80
LILLE 0800 59 59 59
LYON 04 72 11 69 11
MARSEILLE 04 91 75 25 25
NANCY 03 83 22 50 50
PARIS 01 40 05 48 48
TOULOUSE 05 61 77 74 47

www.centres-antipoison.net

Source : Anses et Association CapTV

Un point de retrait de produits locaux sur une aire de covoiturage

Sur l’aire de stationnement du Parc multimodal de Longvilliers (78), des producteurs locaux passionnés* ont mis en place un service de produits à retirer dans des casiers prévus à cet effet.

*5 producteurs situés sur les communes de Corbreuse, Saint Escobille, Dourdan et Senlisse

Comment faire pour commander?

Rien de plus simple, rendez vous sur la page dédiée : www.fermeandclic.fr, faites vos achats, sélectionnez le lieu et l’heure de retrait de votre panier et récupérez votre commande sous 48 heures.

De l’épicerie à la viande et/ou des fruits et légumes ou bien encore des plats cuisinés, tout est fait pour vous faciliter la vie….

En avril, un service de dépôt de pain frais devrait voir le jour. A suivre…

Un coup de pouce à l’installation

Un coup de pouce à l’installation

Un jeune actif de moins de 25 ans et titulaire d’un CDI, CDD ou contrat d’intérim pourra bénéficier d’une aide de 1 000 euros pour s’installer dans son premier logement. De même, les jeunes actuellement en alternance pourront bénéficier de cette aide, sans limites d’âge. Cette prime de 1000 euros est un élargissement de la “prime déménagement”, autrement dit l’aide mobilité.
Seule condition sine qua none : avoir un salaire inférieur à 1400 euros net par mois.

Comment percevoir cette aide ?

Pour percevoir l’aide de 1 000 euros, un jeune éligible au dispositif doit adresser une demande dans les trois mois au maximum après la date d’effet de son bail ou de la convention d’occupation. La démarche s’effectue en ligne sur le site d’Action Logement.